THE AUSTRALIAN

Le magazine de week-end du journal The Australian a récemment publié un excellent article sur Elena Ferrante, Anita Raja et Domenico Starnone. Nous citons ci-dessous le paragraphe consacré à OrphAnalytics, en anglais et en français.

L'article complet en anglais est parfois accessible sur le Web via une recherche Google.


Finding Ferrante - Découvrir Ferrante

Michael Sheridan, The Weekend Australian Magazine, April 22-23, 2017

EXTRACT:
Last year, with 10 more years of ­linguistic data to work on, the Swiss start-up OrphAnalytics reached a more troubling conclusion. Using algorithms derived from genome sequencing, the researchers analysed patterns of letters, syllables, phrases and rhythm in eight books by Ferrante and five by Starnone. They found that while the first three Ferrante novels followed a common style, the next four — the Naples quartet — were different. There could have been two writers, or one writer who had changed style dramatically. Overall, they found “a strong scientific signal” pointing to one conclusion: the most likely author was Domenico Starnone. There was one hole in the data: because there are no novels by Anita Raja written under her own name, no comparison could be made with her work.

EXTRAIT :
L'année dernière, s'appuyant sur 10 années de données linguistiques, la startup suisse OrphAnalytics a abouti à une conclusion plus troublante. Utilisant des algorithmes dérivés du séquençage du génome, les chercheurs ont analysé les modèles de lettres, de syllabes, de phrases et de rythme dans huit livres de Ferrante et cinq de Starnone. Ils ont constaté que si les trois premiers romans de Ferrante suivaient un style commun, les quatre suivants — la tétralogie de L'amie prodigieuse — étaient différents. Il pourrait y avoir deux écrivains, ou un seul écrivain qui a clairement changé de style. Dans l'ensemble, ils ont trouvé "un signal scientifique fort" pointant vers une conclusion : l'auteur le plus probable est Domenico Starnone. Il y a toutefois un trou dans les données: parce qu'il n'y a aucun roman d'Anita Raja écrit sous son propre nom, aucune comparaison n'a été faite avec ses écrits.