L'exemple François Bayrou

Projet : Textuellement Transparent

Les informations des spécialistes en biométrie textuelle et les commentaires de l’auteur seront disponibles au lecteur par code QR.
                   

Analyse des livres numériques de François Bayrou :

Commentaires du spécialiste :

Analyse stylométrique de sept livres de François Bayrou (en magenta et rouge) disponibles en format numérique et, pour comparaison, de quatre livres d’un auteur de traités politiques (en gris).

Après normalisation, les textes sont découpés en fragments de 25'000 caractères environ. Une statistique d’usage de patterns de caractères est établie. Ces éléments d’information sont comparés par analyse multivariée. Les axes horizontaux et verticaux représentent les deux dimensions de variance maximale entre les fragments de textes représentés par des symboles.

En magenta : Relève (2001, triangles normaux), Au Nom du Tiers-Etats (2006, ronds), Projet d’Espoir (2007, triangles inversés). En rouge : Abus de pouvoir (2009, triangles normaux), 2012, Etat d’Urgence (2011, losanges), France Solidaire (2012, carrés), De la Vérité en Politique (2013, triangles inversés).

Cette analyse, montre que les symboles magenta et rouges forment un nuage homogène. Les livres de François Bayrou semblent porteurs d’un style commun, caractéristique de l’auteur, différent d'un style de l’autre auteur présent dans cette analyse dont les points forment un nuage homogène gris, distinct du premier.

L’homogénéité des deux nuages montre que chaque livre porte un style similaire à celui retrouvé dans les livres du même signataire.

En conclusion : chacun des deux auteurs dont les textes sont présents sur ce graphique ont signé des livres d’un style constant propre à chacun des deux écrivains. Selon cette analyse, les livres de François Bayrou ont donc été rédigés par la même personne dans le respect des bonnes pratiques rédactionnelles : sans l’aide d’un tiers.

Fait par CAR, le 22 septembre 2016. 

Commentaires de l’auteur :

J’ai bien reçu le compte-rendu d’analyse stylométrique d’un certain nombre de mes ouvrages, comparés à une série d’essais anonymes d’un autre auteur. Je crois cette démarche utile, au moins moralement. Le résultat me convient tout à fait: vous concluez que mes ouvrages ont été écrits par le même auteur. Le contraire m’aurait violemment surpris, car il se trouve que j’écris ce que je signe. Pour vous, ces textes ont été écrits "dans le respect des bonnes pratiques rédactionnelles", "sans l’aide d’un tiers", ce qui est toujours vrai. Comme dit Cyrano : 

« Je me les sers moi-même avec assez de verve
  Et je ne permets pas qu’un autre me les serve. 
»

Approuvé par FB le 26 septembre 2016.

Commentaire du webmestre : 

Les deux alexandrins cités par François Bayrou font partie de la tirade du nez située au premier acte, scène IV, de la pièce Cyrano de Bergerac du dramaturge français Edmond Rostand.