QAnon a publié de nouveaux messages en juin 2022 après une interruption de près de deux ans. Grâce à sa technologie linguistique computationnelle, l'entreprise OrphAnalytics peut attribuer ces messages à son principal suspect, Ron Watkins.

D'octobre 2017 à décembre 2020, QAnon a posté des centaines de messages, appelés "Q Drops", diffusant des théories du complot à une échelle sans précédent et alimentant les attaques du 6 janvier contre le Capitole américain. Après presque deux ans de silence, cinq Q Drops ont été postés en juin 2022. Dans cette nouvelle étude, la société suisse de linguistique informatique OrphAnalytics confirme que le militant d'extrême droite Ron Watkins est l'auteur le plus probable de ces nouveaux Q Drops – tout comme il l'était pour la plupart des messages précédents de QAnon..

Dans une étude précédente, OrphAnalytics, ainsi que des linguistes français du CNRS et de l'École des chartes,ont déjà pu identifier Ron Watkins comme étant QAnon. Non seulement les propres écrits de Ron Watkins correspondaient à la signature stylistique de QAnon, mais il était l'administrateur des forums 8chan et 8kun où tous les Q Drops ont été postés de décembre 2017 à décembre 2020.

Il n'est donc pas surprenant que Ron Watkins réapparaisse comme l'auteur des cinq messages QAnon postés entre le 24 et le 29 juin 2022 sur 8kun. Pour obtenir ce nouveau résultat, OrphAnalytics a utilisé sa technologie unique et brevetée reposant sur des analyses statistiques. Elle compte et compare de courtes chaînes de caractères pour extraire la signature individuelle d'un texte donné. Sa méthode a été utilisée dans plusieurs affaires criminelles.

Tout comme dans leur étude précédente, les experts d'OrphAnalytics ont utilisé un corpus exhaustif de Q Drops. Ils l'ont comparé aux écrits d'auteurs potentiels identifiés comme tels dans plusieurs enquêtes ou mentionnés par les partisans de QAnon. Pour affiner leurs résultats, ils ont enrichi leur corpus des écrits récents de Ron Watkins en tant que concurrent dans la course à la primaire républicaine de 2022 en Arizona.

Malgré la brièveté des derniers Q Drops de QAnon -- ils ne représentent qu'environ 600 caractères répartis sur cinq courts messages - les experts d'OrphAnalytics sont confiants dans leur résultat. "Nous avons joué avec plusieurs paramètres et exclu certaines parties du corpus, mais nous obtenons systématiquement un signal robuste montrant que Ron Watkins est l'auteur", explique Claude-Alain Roten, PDG d'OrphAnalytics.

Lors de récents meetings, l'ancien président américain et candidat potentiel à la présidentielle de 2024, Donald Trump, a exprimé un fort soutien aux conspirations de QAnon. "QAnon pourrait revenir sur le devant de la scène grâce au soutien de M. Trump. Dans un tel contexte, il nous intéressait de savoir si l'auteur présumé était toujours en contrôle de sa créature", déclare Roten.

Un rapport en anglais de cette étude est disponible ici : LatestQdrops.pdf

Partenaire media

Cette étude a été préparée en collaboration avec le journaliste Amit Juillard du journal suisse Blick. Deux aticles ont été publiés par Blick le 16 octobre 2022, l'un en français, l'autre en allemand :

Autres articles de presse

Article précédent