Deux études linguistiques indépendantes identifient Paul Furber et Ron Watkins comme les probables auteurs

Qui est la personne qui se cache derrière les messages de QAnon ? Plusieurs enquêtes d'actualité ont déjà présélectionné une douzaine d'auteurs potentiels. Aujourd'hui, la linguistique informatique peut aider à réduire le nombre d'auteurs : deux études stylistiques indépendantes, réalisées par la société OrphAnalytics (Suisse) et des chercheurs de l'École des chartes - PSL (France), désignent les deux mêmes suspects, à savoir le programmeur web et militant d'extrême droite Paul Furber et l'administrateur du site d'images d'extrême droite Ron Watkins.

Tout en s'appuyant sur deux technologies totalement différentes, les deux analyses stylométriques ont pu établir que la première période de QAnon sur le forum 4chan, d'octobre à décembre 2017, était probablement le résultat d'une collaboration entre Paul Furber et Ron Watkins. Par la suite, QAnon migre vers un nouveau forum nommé 8chan, détenu par Jim, le père de Watkins. À partir de ce moment-là, et jusqu'au dernier message de QAnon le 13 novembre 2020, Ron Watkins apparaît seul comme le plus probable auteur.

Deux approches aboutissent au même résultat

Les deux études s'appuient sur des technologies informatiques pour décrypter le style personnel d'un texte donné. Mais la similitude s'arrête là. L'approche d'OrphAnalytics s'appuie sur des analyses statistiques, en comptant et en comparant de courtes chaînes de caractères pour en extraire une signature individuelle. Sa méthode a été utilisée dans plusieurs affaires criminelles. Les chercheurs de l'École des chartes, quant à eux, ont développé une approche fondée sur l'intelligence artificielle : ils alimentent un modèle d'apprentissage automatique avec des fragments extraits des écrits d'une personne donnée jusqu'à ce qu'il apprenne à identifier son style individuel unique. Ils ont utilisé leur méthode dans plusieurs études notables dans le domaine littéraire.

Les deux équipes ont utilisé un corpus identique comprenant tous les messages de QAnon. Elles l'ont comparé à une quantité massive de textes provenant d'une série d'auteurs potentiels, identifiés comme tels dans plusieurs enquêtes d'actualité, ainsi que de personnalités mentionnées par les partisans de QAnon.

"Le simple fait que deux approches très différentes désignent les mêmes personnes constitue en soi une preuve solide. Comme nous avons uni nos forces, nous pouvons être assez confiants dans nos résultats", déclare Claude-Alain Roten, PDG d'OrphAnalytics.

"Bien que nous ne puissions pas exclure que l'auteur de QAnon ne fasse tout simplement pas partie de notre liste de présélection, nos résultats sont remarquablement clairs, tant dans notre étude que dans celle d'OrphAnalytics. Dans la seconde période, une ressemblance stylistique accidentelle entre Watkins et un auteur encore à identifier semble plutôt improbable", déclare Florian Cafiero, chercheur au CNRS et chercheur invité à l'Université de Columbia, qui a co-écrit l'étude avec son collègue Jean-Baptiste Camps de l'École des Chartes.

De plus, le scénario issu de ces deux analyses linguistiques corrobore plusieurs faits établis. Par exemple, le style de Furber n'est pas détecté après le 1er décembre 2017, date à laquelle QAnon se déplace sur 8chan, administré par Ron Watkins et détenu par son père. De plus, Furber a déploré à plusieurs reprises la moindre qualité des messages de QAnon après sa migration vers 8chan.

"QAnon va alimenter les études sociales pendant longtemps, et peut-être même l'histoire, comme l'un des mouvements les plus singuliers et les plus préoccupants de notre époque. À ce titre, l'identification de ses auteurs et de leurs motivations est d'une grande importance pour orienter les débats futurs", déclare Lionel Pousaz, co-inventeur chez OrphAnalytics.

REFERENCES

Pousaz L, Roten C-A, A Short Linguistic Meta-Analysis Of Qanon Authorship: Confirming Ron Watkins As The Most Likely Author, 2022. Cet aperçu de deux analyses linguistiques est disponible en anglais : PDF

Roten C-A, et al, Stylometric analyses reveal who in QAnon's publication management group writes with a personal style closest to QAnon's Socratic style. Ce second whitepaper par OrphAnalytics sur QAnon est disponible en anglais : PDF

Cafiero F, Camps J-B, Who could be behind QAnon? Authorship attribution with supervised machine-learning

Roten C-A, QAnon: the conspiracy corpus divided into two styles, 2020.

Roten C-A, Style analysis by machine learning reveals that two authors likely shared the writing of QAnon's messages at two different periods in time. Ce premier whitepaper par OrphAnalytics sur QAnon est disponible en anglais : PDF

Article précédent