La stylométrie corrobore l’authenticité des déclarations de Christine Blasey Ford

Les analyses stylométriques confirment la paternité des documents clés dans l'affaire Ford-Kavanaugh. Les résultats suggèrent fortement que Christine Blasey Ford est la véritable auteur de ses déclarations écrites, corroborant ainsi leur authenticité.

Read this Press Release in English

Les déclarations écrites de Christine Blasey Ford au sujet de sa prétendue agression sexuelle ont été examinées de près par les avocats de Brett Kavanaugh. Certains ont rejeté ses déclarations écrites comme étant créees de toutes pièces ou manipulées par des opposants politiques. En suivant des méthodes stylométriques, la société suisse OrphAnalytics peut confirmer que Christine Blasey Ford est bien l’auteur de la lettre à la sénatrice Feinstein et de sa déclaration liminaire à l’audience du 27 septembre. L’analyse montre clairement que la signature individuelle de Ford dans les deux documents est cohérente et en corrélation avec celle de ses réponses orales lors de l’audience.

«L'usage d’une langue personnelle laisse une signature individuelle forte dans les déclarations écrites et orales, comparable à une empreinte digitale. Cette signature textuelle biométrique confirme l’authenticité des déclarations de Blasey Ford», déclare Claude-Alain Roten, CEO d’OrphAnalytics et cofondateur.

Généticien formé à Harvard et à l'Université de Lausanne (Suisse), Claude-Alain Roten a dérivé sa méthode d'une technique d'analyse génomique. La technologie brevetée d'OrphAnalytics est basée sur des analyses statistiques complexes comparant les fréquences de motifs de caractères. La technologie a fourni des preuves convaincantes dans plusieurs affaires judiciaires en Europe et est actuellement utilisée en collaboration avec l’Institut de Police Scientifique de l'Université de Lausanne.

Les déclarations de Ford font partie du même nuage de points.

Les experts d’OrphAnalytics ont comparé la signature de deux documents clés écrits par Ford - la lettre du 30 juillet à la sénatrice Feinstein et sa déclaration liminaire à l’audience du 27 septembre - avec la transcription de ses réponses données oralement au cours de l’audience. Les résultats montrent une corrélation claire dans l’usage de la langue des déclarations écrites et orales produites par Ford.

Les déclarations écrites et orales de Brett Kavanaugh montrent une cohérence équivalente. En comparant ses déclarations orales et écrites avec celles de Ford, les experts ont pu montrer que les deux auteurs formaient des nuages de points distincts, confirmant ainsi la rédaction de ces textes par leur auteur (voir l’annexe 1 : synthèse de l’analyse).

Transcriptions orales pour identifier les auteurs de textes

C'est probablement la première fois que des transcriptions de déclarations orales sont utilisées pour déterminer la paternité de déclarations écrites. Malgré les variations attendues, les déclarations orales et écrites montrent une cohérence fonctionnelle dans les signatures individuelles.

«Dans le cas de Ford, nous ne pouvons pas exclure de légères modifications de la part de tiers, mais nos résultats laissent peu de doute sur l’auteur de ses déclarations écrites», explique Claude-Alain Roten. «Il est démontré ainsi que ces textes n'ont pas été l’objet de préparations ou de fortes modifications par un service de communication.»

Annexe 1: Aperçu de l'analyse

Analyse stylométrique des textes et transcriptions de Ford en bleu et de Kavanaugh en rouge. Les textes et les transcriptions ont été normalisés et fragmentés (environ 2,5k caractères). L'utilisation des trigrammes a été quantifiée et une analyse multivariée a été réalisée pour obtenir 90% de la variance dans 39 dimensions. Les deux premières dimensions présentant un maximum de variance sont illustrées sur cette figure.

Alors que la lettre de Ford (30 juillet), sa déclaration liminaire et la transcription de ses réponses lors de l'audience (27 sept) sont respectivement en triangles standard et inversés et en cercles bleus, les déclarations liminaires (4 sept et 27 sept) de Kavanaugh et la transcription correspondante de ses réponses lors de l'audience (27 sept) sont respectivement en triangles standard et inversés et en cercles rouges.


À propos d'OrphAnalytics

Fondée en 2014 en Suisse, OrphAnalytics développe une technologie stylométrique de rupture pour identifier les auteurs de texte. Elle fournit son expertise en recherche littéraire, dans la détection de ghostwriting et les affaires juridiques. Son approche brevetée dérive de techniques d'analyse génomique. OrphAnalytics collabore avec l’Institut de Police Scientifique de l'Université de Lausanne. Certains de ses travaux, y compris son analyse de la détermination de l’auteur des romans publiés sous le pseudonyme d'Elena Ferrante, confirmés par les analyses effectuées par huit groupes de recherche différents, ont attiré l'attention des médias.

Contact
Laissez-nous un message
Suisse: +41 79 785 25 33
USA: +1 857 200 0729

Article suivant Article précédent